Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Rodrigues Regional Assembly
Rodrigues Regional Assembly>News>Fermeture de la Pêche à l'ourite

News

Average Rating

Related News

Fermeture de la Pêche à l'ourite

PECHE OURITE
Date: September 14, 2017
Domain: 
 

 

Fermeture de la pêche à l’ourite du 8 août au 6 octobre cette année

 

« Diminié pression lor lagon », c’est le slogan choisi par la Commission de la Pêche pour marquer la septième édition de la fermeture de la pêche à l’ourite. Les autorités veut ainsi sensibiliser la population sur la nécessité de réduire la pression sur le lagon. Le Commissaire de la Pêche, Richard Payendee, entouré de ses officiers et partenaires sur ce projet, l’a annoncé lors d’une conférence de presse mardi dernier à la Résidence à Port Mathurin. Comme innovation cette année, les pêcheurs engagés pour le travail alternatif seront payés à travers la banque. Le coup d’envoi de cette fermeture se tiendra le 8 août à Grand Baie à 09h30 et la réouverture officielle sera lancée à Petite Butte le 7 octobre.


La fermeture de la pêche à l’ourite a été bénéfique pour Rodrigues. Pour cette année, deux saisons de fermeture ont été organisées, notamment la fermeture d’été en février/mars et la fermeture d’hiver en août/octobre. De 2014 à 2017, on note amélioration remarquable dans les prises à la réouverture de la pêche à l’ourite, passant de 13 tonnes (2013), 16.7 tonnes (2015), 32 tonnes (2016) pour atteindre 59.5 tonnes (2017). La production d’ourites est passée de 382 tonnes en 2011 à 570 tonnes en 2012 pour atteindre 603 tonnes en 2017.  « La fermeture d’hiver est plus reproductive, car elle permet aux ourites de se reproduire tranquillement. Mais la fermeture d’été en février est d’autant plus importante par ce qu’elle permet aux petites ourites d’avoir le temps de grandir. Nous avons constaté que ces deux fermetures ont porté leur fruit », déclare le Commissaire de la Pêche, Richard Payendee.


Les pêcheurs qui effectueront le travail alternatif se sont faits enregistrés du 17 au 21 juillet aux différentes stations du Fisheries Protection Service. Le travail alternatif sera consacré au contrôle des espèces invasives, au reboisement des villages et le nettoyage des drains et autres lieux publics. Les pêcheurs concernés seront rémunérés à travers le versement bancaire au lieu d’être payés sur les sites de travail comme ce fut la pratique. En ce qu’il s’agit de la surveillance en mer, les autorités seront très sévères cette année.


« Nous serons intransigeants envers ceux qui s’adonnent à des transactions frauduleuses d’ourites pendant la fermeture. Si on les attrape, leurs permis d’opération seront saisis définitivement. Nous demandons, donc la coopération de tout le monde pour que cette fermeture soit un succès », avance le Commissaire de la Pêche. Richard Payendee a aussi fait ressortir que dans le cadre d’un projet de régénération du lagon et de fermeture du lagon aux activités marines, la discussion est en cours pour une fermeture de la pêche à la senne sur une base pilote. Les pêcheurs concernés seront reconvertis en d’autres activités économiques. Un plan d’action est en préparation à cet effet pour accompagner les pêcheurs.

 ​

(0) Comment(s)